La non atteinte de résultats est-elle une cause de licenciement ?

On entend par licenciement d’un employé la rupture du contrat de travail par la décision de l’employeur suite à différents motifs. La cause de licenciement est variée, mais doit toujours être liée au contrat signé par les deux parties.

Pourquoi un employé doit-il être licencié ?

Un licenciement peut avoir lieu soit suite à des fautes simples comme le non-respect de la hiérarchie ou le refus d’accomplir une tâche ou une mission suivant le contrat, soit suite à des fautes graves ou lourdes comme les absences non justifiées et répétées, l’insubordination, le harcèlement, les violences ou les injures envers les autres employés ou le chef hiérarchique. Cependant, le licenciement d’un employé doit être justifié par un contrat ou le Code du travail qui relie l’employé à l’employeur, pour éviter d’être présentés à un contentieux prud’homal. Mais, quel que soit le type de licenciement, un employé renvoyé pour une faute simple peut jouir de ses avantages comme les indemnités, les congés payés ou autres.

La non-atteinte des résultats figure-t-elle parmi les différents motifs de licenciement ?

Le licenciement d’un employé doit être réel. Les faits peuvent être vérifiés et justifiés. Dans ce cas, le licenciement est inévitable. Ensuite, l’employeur peut licencier également son salarié pour un motif économique : lorsque l’entreprise fait face à des difficultés au point de devoir supprimer des emplois, si l’entreprise nécessite une réorganisation, ou dans le cas extrême, si l’entreprise est en cessation d’activité. Le licenciement pour motif personnel existe également, il est fondé sur une cause réelle liée à l’employé. Enfin, il y a ce qu’on entend par licenciement hors faute. C’est un type de licenciement non disciplinaire qui ne dépend pas volontairement de l’employé comme manque de résultats, inaptitude au travail, insuffisance professionnelle, maladie, incapable d’accomplir sa mission. De ce fait, la non-atteinte des résultats au travail est bel et bien une cause de licenciement.

Quels sont alors vos droits en cas de licenciement ?

Lorsque votre employeur vous met à la porte, que ce soit pour motif personnel ou économique, ou par faute abusive, il faut bien connaître vos droits et ne pas avoir peur de les réclamer. Mais ces droits varient selon la cause de licenciement. Si vous êtes viré pour motif personnel et que vous avez travaillé sans cesse depuis au moins huit mois dans l’entreprise, vous avez droit à une indemnité de dédommagement. Vous avez droit à un salaire moyen brut mensuel. Autre cas, si votre employeur vous a licencié pour une cause économique, en plus des indemnités de dédommagement, vous pouvez également jouir d’une autre indemnité comme le plan de départ volontaire. Et si vous avez commis une faute abusive, il y a un barème obligatoire à appliquer en plafonnant les indemnités prud’homales, vous devez faire une négociation avec votre employeur via un avocat ou un représentant du personnel qui permet de limiter le recours au tribunal.

Comment contacter le conseil des prud’hommes ?
Quelle est la valeur d’un code NAF sur un bulletin de paie ?